CUMA DE SAINT SAUVEUR DES LANDES (56) : Un nouvel hangar « producteur d’énergie »

Les agriculteurs adhérents de la Cuma de Saint Sauveur des Landes ont construit un hangar multifonctionnel à usage agricole, mais aussi producteur d’énergie. C’est le seul investissement Cuma de ce type en Bretagne.
L’inauguration de ce hangar, le 14 octobre dernier, est l’aboutissement d’un projet qui permet à la Cuma d’envisager l’avenir plus sereinement. Ce fut aussi l’occasion pour René Loyzance, président de la Cuma, de remercier les partenaires techniques et financiers.

Créée en 1985 à la suite d’une entreprise agricole, la Cuma de Saint Sauveur a développé son activité et regroupe aujourd’hui une trentaine d’exploitations. Installé à proximité du centre de la commune, le hangar ne répondait plus depuis plusieurs années aux exigences liées à l’évolution du parc matériel et à la législation du travail. Le conseil d’administration s’engage alors dans la recherche d’un terrain pour effectuer un transfert du site.

La commune, partenaire depuis le début, propose un terrain aménageable. La Cuma engage une réflexion sur la construction du nouvel hangar et réalise une approche des coûts. Le contexte agricole de ces dernières années n’est pas favorable à la réalisation d’un tel investissement et les marges financières de la Cuma sont limitées, aussi, toutes les solutions sont envisagées.

Lors de l’assemblée générale de 2009, l’idée est soulevée de construire un bâtiment avec des panneaux photovoltaïques. A cette période, le prix de vente de l’électricité est encore élevé et la rentabilité paraît évidente. L’assemblée valide le projet d’étude, le bureau de la Cuma prend des contacts et réalise une approche économique.
Dans le même temps, l’inter Cuma de St Etienne en Coglès et l’association Bocag’air réfléchissent à l’investissement dans un site de stockage pour les plaquettes bois issues du bocage. Une rencontre entre les responsables finalise l’accord pour un investissement en commun.
Il faudra près de 2 années de travail pour voir le hangar sortir de terre.

900 000 euros d’investissement

L’investissement approche les 900 000 €, dont environ 600 000 € pour les panneaux photovoltaïques. Une Sasu (Société anonyme simplifiée unipersonnelle) est constituée pour la vente de l’électricité dans laquelle seule la Cuma est actionnaire. La production envisagée est de 147 Kwc pour une surface de 1030 m2, soit un chiffre d’affaires annuel de 85 000 €.
Le bâtiment a une surface totale de 1500 m2 dont 400 m2 pour le stockage des plaquettes, une partie atelier fermée et le reste pour le stockage du matériel.

La MSA accompagne les éleveurs en difficulté
A Ploërmel (56), le marché au cadran fait son show